• SERVICE BY MAIL 7/7 DAYS
  • SEND IN 7-25DAYS MAX
  • CHANGE IN 14 DAYS
  • SHIPPING FREE START 49€
  • SERVICE BY MAIL 7/7 DAYS
  • SEND IN 7-25DAYS MAX
  • CHANGE IN 14 DAYS
  • SHIPPING FREE START 49€

REBORClub Selection “Clover” Hatchling Stegosaurus édition limitée 1000 exemplaires

59.99 €

62.50 €

incl. VAT plus delivery
In stock
Delivery time: 3 day(s)

Description

Description

Une réplique de Stegosaurus de nouveau-né de Rebor Club Selection. Une édition limitée (seulement 1000 exemplaires), dont Stegosaurus hachuré par Rebor. Dites bonjour à la sélection Rebor Club "Clover". Un modèle de stegosaurus à éclosion Rebor. Un trèfle à 4 feuilles et 2 éclats de coquilles d'oeufs sont fourni avec.


Une pièce d'exposition parfaite pour un amateur de dinosaure ou un collectionneur de modèles.

Âge

14+ (un présentoir, pas un jouet de dinosaure)

Prononciation

ste-GO-sore-us (lézard plaqué ou de toit)

Taille

Hauteur de la réplique au repos sur la base 18 cm. Circonférence de l'oeuf 30 cm (environ).


Stegosaurus, communément appelé stégosaure, est un genre éteint de grands dinosaures herbivores à dos cuirassé par des plaques osseuses. Il a vécu sur les terres des États-Unis et du Portugal actuels durant le Jurassique supérieur (Kimméridgien à Tithonien inférieur), il y a environ entre 155 et 150 Ma (millions d'années).

Ses fossiles ont été principalement retrouvés en Amérique du Nord, dans les États du Wyoming, de l’Utah et surtout du Colorado dans la formation géologique de Morrison où trois espèces différentes ont été identifiées : S. stenops, S. ungulatus et S. sulcatus1. Il vivait au côté d'autres herbivores comme Apatosaurus, Diplodocus et Brachiosaurus et des carnivores comme Allosaurus et Ceratosaurus dont il pouvait être la proie.

Probablement incapable de courir, ce dinosaure devait se nourrir de plantes proches du sol. Son poids, sa morphologie osseuse et les extrapolations quant aux potentielles attaches musculaires faisaient probablement de lui un herbivore placide, malgré la présence de quatre piques osseuses ornant le bout de sa queue, dont la longueur pouvait atteindre le mètre.

La double rangée de plaques osseuses qu’il portait sur le dos n’avait que peu de valeur défensive mais servait probablement à réguler sa température corporelle, à l'image des voiles telles qu'on pouvait en trouver chez le dimétrodon.

En effet, des vaisseaux sanguins, encore visibles sur les fossiles, irriguaient ces plaques : il est probable qu'elles possédaient des fonctions de régulation thermique. Il est également probable que ces plaques remplissaient un rôle défensif en changeant de couleur, via une augmentation de l'afflux sanguin et probablement une vasodilatation. Cette stratégie défensive existe aujourd'hui de manière analogue chez certains animaux, dont la couleur de certains organes d'ornement peuvent virer rapidement au rouge vif, dans le but d'éloigner les prédateurs ou d'impressionner une femelle.